Brusselse dansers dansen vanuit hun kot! // Les danseurs bruxellois dansent depuis leur salon!

Portret van Yi-Chun Liu
Sien Verstraeten

Brusselse fotografe Sien Verstraeten doorkruiste tijdens de lockdown samen met haar schoolgaande dochter op vraag van Dag van de Dans Brussel met de fiets. Ze trok langs de woonplaats van verschillende Brusselse dansers en maakte samen met hen een persoonlijk portret. Haar fotoreeks werd een ode aan al die dansers die - ook tijdens de lockdown - blijven dansen, relfecteren en maken, maar ook twijfelen, het podium en familie missen en plots moeten stilzitten in hun kot. 


Pendant le confinement, à la demande de La Journée de la Danse, la photographe bruxelloise Sien Verstraeten a sillonné Bruxelles à vélo, avec sa fille, jeune écolière. Elle a visité les maisons de plusieurs danseurs et, en collaboration avec eux, leur a tiré le portrait. Sa série de photos est une ode à tous ces danseurs qui - même pendant le confinement - continuent à danser, à s’interroger et à produire. Alors qu’ils sont emplis de doutes, qu’ils ont le temps long après la scène ainsi qu’après leur famille, les voilà confinés dans leur salon.